Retour en haut

LVR5 Artistes

TAMARA BISCEGLIA (Marraine du Festival) - Argentine

Tamara Bisceglia est née à Buenos Aires. Elle a commencé à danser le ballet classique à l’Institut Supérieur d’Art du Théâtre Colon. Tamara enseigne et danse dans les plus importants festivals de tango du monde (Portugal, Italie, France, Pologne, Allemagne, Grèce, Corée, Chine, Singapour, Kuala Lumpur, Hong Kong, Brésil, Mexique, Colombie, etc). Elle a été la partenaire du danseur de renommée mondiale Maximiliano Guerra. Elle a également participé au spectacle légendaire Tango Argentino avec Roberto Herrera. Tamara est membre du jury du Championnat du Monde de Tango (Mundial). Elle a fait partie du célèbre spectacle Forever Tango. Aujourd’hui, Tamara Bisceglia est la directrice de sa propre compagnie, Obsesion Tango.

SOLEDAD NANI - Argentine

Soledad de Buenos Aires danse et enseigne le tango. Elle a commencé à danser à l’âge de 21 ans. Dès le début elle s’intéresse aux deux rôles qu’elle pratique simultanément.
Elle est diplômée du Centre éducatif de Tango de Buenos Aires. Parmi ses autres maîtres, on retiendra Rodofo Dinzel, Olga Besio et Juan Miguel Expósito.
Dans son enseignement, nous trouvons comme axes centraux, l’idée de la sensibilité et de l’intégration corporelle, l’échange des rôles dans la danse, la communication dans le couple où la danse se construit à deux.

ANITA PRAZ ET CLAUDIA PETIT France

Claudia rencontre le tango en 1996, Anita en 1998. Depuis, leur danse se façonne à travers une pratique régulière et intense et se nourrit de nombreuses rencontres de danseurs, d’enseignants, de musiciens. Durant toutes ces années, le goût de cette danse de bal les a toujours accompagnées.
Danseuse contemporaine, Claudia Petit a travaillé dans des compagnies de danse au Brésil, avant de rencontrer le tango à Paris. Elle enseigne cette danse depuis 2002, travaillant avec différents publics dont des comédiens, des collégiens et des lycéens.
Anita Praz a une formation musicale et une pratique instrumentale, en particulier de bandonéon dans des orchestres écoles de tango argentin.
Sa sensibilité au son s’est aussi développée dans son parcours professionnel, dédié principalement à la création sonore pour la danse et le théâtre.
Leurs formations et expériences complémentaires leur ont permis de développer ensemble, depuis 2007, un enseignement du tango très attaché à la transmission de la musicalité dans la danse.

AUGUSTO BALIZANO - Argentine

Augusto Balizano est le fondateur et l’organisateur de La Marshall (2002), première milonga gay de Buenos Aires. Il est aussi l’un des organisateurs du Festival International de Tango Queer de Buenos Aires (2007). Avec Miguel Moyano, il a formé le premier couple professionnel de tango gay dans les milongas les plus populaires de Buenos Aires et représenté l’Argentine dans les Festivals de Tango Queer de Hambourg, Stockholm et Copenhague ainsi que dans des tournées en Angleterre, Allemagne et Italie. Il a fait partie du jury du Championnat Metropolitano et du Mundial à Buenos Aires. En 2011, il est invité à donner une conférence au premier Festival International de Tango Queer de Berlin, il y représentera Buenos Aires les années suivantes. En 2013 et 2014, il parcourt l’Europe en donnant des cours à Berlin, Hambourg, La Haye, Paris, Venise, Larnaca (Chypre), Copenhague, Saint-Pétersbourg et Moscou.

Crédit photo : ©Sebastian Freire

Crédit photo : ©Florent Mailly

CAROLINA UDOVIKO Argentine/France

Carolina commence à enseigner le tango en 1998 dans son premier studio du quartier d’Almagro à Buenos Aires, puis au Brésil où elle crée Tango B’Aires avec Omar Forte. A partir de 2005, elle s’installe en France.
Formée à l’école Panamericana d’Art, Carolina travaille sur la création de spectacles innovants où elle mêle multimédia et danse. Elle enseigne et donne des stages en France et à l’étranger, notamment à Dijon, Poitiers, Tours, Paris, Montpellier ainsi qu’au Brésil, Argentine, Chine, Russie, Berlin…
Aujourd’hui Carolina est personnellement très engagée sur la formation des formateurs à Dijon et sur le projet “Tango et Alzheimer”. L’utilisation de la musique et du tango dans les soins non-médicamenteux de la maladie d’Alzheimer est au cœur de nombreuses réflexions et travaux scientifiques.

Crédit photo : ©OS

MATIAS TRIPODI - ARGENTINE / FRANCE

Né à Buenos Aires, Matias Tripodi se forme dans les lieux traditionnels du tango en même temps qu’il suit des études en linguistique (UBA). A partir de 2012, il développe des projets avec des outils et langages artistiques multiples, toujours à partir d’une recherche et d’une curiosité fondées sur les bases du tango argentin. Il a donné des cours en Argentine et en Europe et travaillé avec les compagnies Tanztheater Pina Bausch, Leipziger Ballet, Les Choses de Rien et les danseurs de l’Opéra de Paris. Matías propose une pédagogie qui combine autant des éléments du tango traditionnel que des éléments qui permettent une exploration contemporaine du mouvement. En 2016 il crée un système de notation du mouvement pour la danse du tango. Matias Tripodi réside actuellement à Paris.

Crédit photo : ©MyJoliCoeur

CELINE TIBERGHIEN et CHANELLE DUMET - France

Entre Céline et Chanelle, c’est le coup de foudre amoureux tout autant qu’artistique. De leur rencontre naît “Edith & Marcelle”, un duo tango burlesque. Elles se produisent dans différents pays à la rencontre du public tango tout autant que cabaret et dansent l’amour sous toutes ses formes au travers d’un tango pluriel, s’affranchissant des normes traditionnelles.
Les cours qu’elles animent sont à chaque fois un lieu réflexion autour de l’interaction entre les rôles dans lesquels elles interrogent la place de chacunE dans le duo, le tout amené de façon ludique et participative.

Crédit photo : ©LaBaronne O

KEVIN BARRON - Ecosse/France

D’origine écossaise, Kevin est arrivé en France il y a de nombreuses années. Peu de temps après, les ami.e.s qu’il y a rencontré.e.s lui ont offert un cadeau d’anniversaire très particulier – une série de cours de tango. Maintenant, il ne peut imaginer sa vie sans tango et sa participation à Tangolibero, collectif queer qui donne des cours de tango à Paris, est une immense source de satisfaction. Plus important encore est l’équilibre que le tango lui procure. Kevin travaille comme traducteur mais quand il danse, il est affranchi des mots qui occupent sa vie professionnelle, ramené dans son corps à nouveau et heureux de communiquer sans paroles. Pour lui, le tango incarne des valeurs foncièrement humaines, récompensant celles et ceux qui l’abordent avec ouverture et patience quels que soient leur morphologie, âge ou degré de souplesse. C’est une danse où le petit pas l’emporte sur le grand geste, où l’essentiel se passe à l’intérieur.

VINCENT HODIN et MAXIMILIANO COLUSSI France / Argentine

Maximiliano Colussi et Vincent Hodin se rencontrent pour la première fois en 2013 en Argentine, à Buenos Aires, à la Milonga Queer. Leur sensibilité respective en fera des amis proches. Ils se retrouveront à Cordoba, Argentine, pour s’entrainer dans le but d’enseigner ensemble et pour le plaisir.
En 2017, Maximiliano vient vivre à Paris où Vincent réside déjà. Dès ce moment, ils décident d’enseigner ensemble à Paris et à Londres (où ils sont accueillis régulièrement par Queer Tango London).
Leur axe de travail se situe sur la connexion, la fluidité dans le tango et le changement de rôle. Leur travail technique s’oriente vers les appuis du sol et des points de contact pour dialoguer ensemble, chacun a sa prise d’initiative.

Crédit photo : ©Chen Kun

La Vie en Rose All rights reserved 2018
0 WooCommerce Floating Cart

No products in the cart.