JATHAN SANCHEZ
Mexique

Jathan musicalise lors de ses tournées de tango et dans les milongas de différentes villes du Mexique et des Etats-Unis. Il a aussi préparé des tandas pour des championnats de tango. Voir les sourires et le plaisir des danseurs sur la piste est un des moments les plus enrichissants de sa vie, un moment de bonheur partagé.

Crédit photo : ©Acuarelas en Tango

Crédit photo : ©

ASYA MOISEEVA -
Russie/France

Asya Moiseeva est originaire de Saint-Pétersbourg (Russie). Elle commence à musicaliser en avril 2014 dans les milongas régulières de Saint-Pétersbourg et plus tard de Moscou. Petit à petit, elle reçoit des propositions pour des évènements internationaux. Elle a travaillé dans de nombreux marathons en Europe ( O’ Cerasiello, Remolino, FTM, TangoJam, 4 Saisons,La Cita de los amigos…). L’année dernière elle était dj résident pour la plus ancienne milonga de Saint-Pétersbourg, la Casa Latina. Elle vit maintenant à Paris, musicalise dans les milongas locales tout en continuant à se produire dans des évènements internationaux. En plus du tango, elle s’intéresse à la musique en général, adore le jazz, joue de la guitare, du ukulélé, un peu de saxophone. Sa formation musicale et son amour inconditionnel pour la musique l’aident dans son travail de DJ.

ANNA JORGENSEN
Royaume-Uni

Anna Jorgensen vit à Sheffield au Royaume-Uni. Elle a musicalisé des milongas et des festivals au Royaume-Uni, en Europe et à Buenos Aires. Elle sélectionne des pièces de toutes les époques du tango. Son but est de créer des tandas dansables ayant une forte cohérence musicale et émotionnelle, une identité et une énergie. Anna cherche, à travers son set, à créer un flux narratif, entraînant en voyage les danseurs avec elle.  

Crédit photo : ©Angie Lawrence

Crédit photo : ©Marc Grémillon

BENJAMIN SOLANO
France

Benjamin crée en 2009 avec son ami Grégory Diaz, collectionneur de tangos et grande source d’inspiration, la milonga El Recodo Tango à Bordeaux. Véritable laboratoire, Benjamin y a, en tant que DJ, carte blanche pendant plusieurs années pour expérimenter et chercher les meilleures façons de transporter les danseurs, profitant de leurs retours pour affiner ses techniques.
A partir de la réaction du public aux premières tandas qu’il propose, il tire avec soin le fil de la milonga, jouant habilement sur les accords et ruptures tandas/cortinas, et ce, avec rarement plus d’une tanda d’avance.